Charte Ethique et Entreprises Partenaires

Charte Ethique et Entreprises Partenaires

Accueil Forums Forum Monnaie Locale Vosges 1 – Charte Ethique et Partenaires Charte Ethique et Entreprises Partenaires

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Vincent Zuanella Vincent Zuanella, il y a 1 an et 2 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #280 Répondre
    Photo du profil de LeoP
    LeoP
    Admin bbPress

    Sujet proposé par Catherine G lors du Forum Ouvert du 15 mai 2016

    Lire le compte-rendu : Charte Ethique et les entreprises partenaires

    Une charte c’est un peu les statuts et c’est différent du fonctionnement.

    Poser le cadre :

    • Qui on prospecte
    • Qui on accepte
    • des marges d’évolution
    • veille
    • engagement

    Poser les valeurs pour entrer et pour proposer.

    • Humanisme
    • solidarité
    • local (si possible)
    • bio (si possible)
    • Ecologie
    • Vigilance par rapport à la nature ( recyclage, tri , mode culture, santé bien-être )
    • respect de l’homme et de l’environnement

    Référencement ( gros travail)

    exemple : Entreprise de réparation qui fait de l’insersion =====> développement durable et écologie

    exemple : médecins, professions libérales =====> médecines alternatives et respect de l’homme

    exemple : Associations sportives et culturelles

    exemple : Jardins en terrasse de plombières =====> vente des produits avec MLC et paiement d’une partie des salaires en MCL

    Inciter les collectivités locales vers l’utilisation de la MLC =====> RSA et Impôts

    Plus, il y a d’adhésion d’entreprises sur toutes les prestations de la vie courante plus la MLC marchera.

    Attention, à ne pas réduire les clauses de référencement.
    Aller vers des clauses d’encouragement plutôt que d’exclure.

    Sensibiliser les prestataires à l’économie réelle

    La MLC circule 3 fois plus vite donc Chiffres d’affaires en hausse.
    Elle crée un système de capillarité

    • Synergie de réseau
    • Synergie de confiance
    • Crée des liens, un tissu
    • Intérêt partagé
    • Interdépendance

    Observations :

    Au Pays Basque et en Alsace, la MLC fonctionne bien car, ce sont des régions très mutualistes.

    Sur les Vosges, pas très mutualisant, mais plutôt dans la protection.
    Tenir compte des bassins de vie et ne pas s’arrêter aux frontières territoriales.

    •  identifier les flux d’achat
      Une entreprise hors zone géographique MLC peut très bien adhérer à l’association de cette MLC
    • considérer la personnalité et l’objectif de l’entrepreneur si les produits sont produits hors zone géographique. Exemple : libraire

    Réflexions pour des pistes de travail :

    Voir d’autres charte de MLC. Exemple:La cigogne sur Mulhouse
    S’inspirer de la charte de la transition citoyenne
    Intéresser les syndicats, collectivités Attention toutefois à la récupération.

    Pour la suite :

    Travail par bassin de vie sur les points mis en exergue lors de ce forum offert.

    Travail de fond auprès des maires, comités d’entreprises, CCI ,,,etc…. pour avoir un soutien et de la crédibilté.

    #427 Répondre
    Photo du profil de Vincent Zuanella
    Vincent Zuanella
    Admin bbPress

    Pour enrichir le sujet, je propose ici le compte-rendu de la première réunion du groupe de réflexion d’Epinal et alentours :

    Réunion de réflexion du vendredi 1er Juillet 2016
    personnes présentes : des gens

    Léo nous conseille la lecture de ce livre :
    Les monnaies citoyennes, frédéric bosqué, Ed. Yves Michel

    Première partie : communication interne, entre nous, règles de communication bienveillante

    Quand une personne parle, on la laisse terminer son idée
    tout peut être dit
    Ne jamais ressortir frustré
    nous entendre sur des règles de communication bienveillante
    laisser les gens s’exprimer librement
    s’écouter
    mode de décision par consensus, et si pas possible : par consentement (avec débat et amendement de la proposition), sinon vote à main levée au 2/3

    Deuxième partie : CHARTE
    Questionnement : choisit-on que chaque groupe de travail élabore une charte, puis que ces différentes chartes soient harmonisées lors de la première réunion pleinière ?
    Ou opte-t-on pour des échanges et rencontres en amont, pour déjà les avoir uniformisées à la réunion pleinière et n’avoir qu’à voter la charte ainsi créée ?
    >>> On se dit que ce sera mieux de comparer les différentes chartes et d’en discuter lors de la réunion pleinière, en se voyant en vrai.

    On préfèrerais une charte courte, facilement mémorisable, avec de grandes catégories (environnement, social, économie…)

    La charte est importante car elle permet de ne pas se faire récupérer !

    Question de la grande distribution >> la charte doit être assez pointue pour empêcher la récupération

    remarque sur l’expérience de St Dié : pas trop pointu non plus, sinon ça bloque

    idée des grades, notes, pour définir le taux de respect de la charte des partenaires ?

    On précise que la Charte est uniquement « morale », c’est un engagement sur un objectif à atteindre à terme et qu’on ne peut pas exiger de partenaire « parfait »dés le départ

    On se pose la question du contrôle du respect de la charte ? >> On se dit que la confiance suffit

    On pense qu’il est préférable d’encourager les partenaires à rejoindre le réseau plutôt que de les exclure

    aller démarcher, dans un premier temps, des partenaires très proches de la charte (dessiner un diagramme qui évaluerait, par critères, leur adéquation avec la charte ?), puis élargir la recherche dans un second temps.
    On se demande si’il faut, Peut-être, commencer par des règles ultimes, des limites intransigeantes au delà desquelle on n’accepte pas les partenariats – puis rédiger une charte plus light à destination des partenaires, comme un objectif à atteindre ?
    >>> En fait, il y a deux choses :
    – Les « Critères », qui définissent de manière exclusive et objectives quels professionnels peuvent – ou non- rejoindre le réseau (par exemple : pas de grande distribution, présence de produits bios ou loacaux…)
    -Les « Valeurs », qui sont plus des objectifs auxquels adhérer moralement, vers lesquels tendre.

    On a l’idée qu’il y faille un « minimum » à respecter pour rejoindre le réseau (un rayon « bio », « local », quelques produits par ci par là…)

    On ne veut pas trop interdire, car il faut pouvoir répondre à nos besoins principaux en tant que consommateur, trouver suffisament de prestataires dans champ assez large de services.

    Veut-on vraiment contrôler ce que les gens achètent ? Ne faut-il pas leur faire confiance aussi ? On convient de ne pas chercher à contrôler : de toute manière, il y aura toujours des tricheries… Exemple de la pharmacie qui n’accepte les monnaies locales que pour son rayon herboristerie locale : on ne peut pas vérifier que le client n’achète pas du Biogaran avec, mais bon… au moins, le pharmacien, avec la monnaie ainsi donnée, ne pourra l’utiliser que localement

    DEUX CHOSES : les critères (à respecter absolument) / la charte (objectif vers lequel tendre)

    Il faut aller voir ce qui n’a pas marché ailleurs

    Troisième partie : Brainstorming post-it

    Nous avons mis en place une méthode de production d’idées avec des post-its, où chacun écrivait les valeurs qui lui tienne à coeur. Nous les avons triés en 5 catégories :
    – valeurs sociales
    – Nature – Vivant – Environnement
    – économie et fonctionnement
    – territoire
    – valeurs globales

    Puis, au sein de chaque catégorie, nous les avons regoupés par idées similaires (ci-dessous, les post-it sont séparés par des « / »).

    SOCIAL :

    Engagement solidaire (action en faveur de causes, d’associations, soutien, mécenat, solidarité) / Solidarité / Respect de la citoyenneté et de la solidarité / Promouvoir un système de solidarité / Ni parti, ni prosélytisme, intégrisme ou extrêmisme /

    Partage, égalité / Accessibilité – handicap – vieillesse / Non violence, pacifisme, refus de la haine / Tolérance, pas de racisme affiché ou autres rejets / refus du racisme et des discriminations / refus du sexisme / Unité (Union) / promouvoir l’humain et la nature plutôt que la finance / respect de l’humain et de l’environnement en général / Respect vivant HUMAIN

    NATURE

    Juste rémunération du travail pour définir la valeur d’un bien / équité (commerce équitable) / équité / conditions de travail et de rémunération convenbale / Respect de l’humain et non du profit / respect de l’humain, des salariés de l’entreprise, producteurs, fournisseurs, bienveillance / respect du travail des hommes et de shommes / respecter les travailleurs, (conditions de travail, pénibilité)

    NATURE VIVANT ENVIRONNEMENT :

    Réduction des déchets, recyclage, gaspillage / Conditionnement minimum

    Respect de l’environnement, Bio, protection de la forêt / Ecologie

    Respect du vivant / de la souffrance animale, des animaux, de la vie

    ECONOMIE ET FONCTIONNEMENT :

    Créer des cercles vertueux / Ne pas capitaliser / Une monnaie lcoale pour des rapports humains authentiques d’échange, une monnaie qu’on ne garde pas pour soi, qui circule /

    Entreprise indépendante, pas de grands groupes ou chaînes / définir la grande distribution et l’exclure /

    Honnêteté vis à vis de l’usager / confiance réciproque acheteur – vendeur / Clarté, transparence /

    Comment cerner l’éthique chez certains types de commerçants ? (librairie, quincaillerie) / actions en faveur de l’altermondialisme et de la décroissance / promouvoir une économoie à haute valeur sociale et environementale /

    Faire de la monnaie un bien commun, une richesse colective / gouvernance prioritaire aux consom’acteurs, au bio – les citoyens sont prioritaires, le pouvoir doit rester à eux/

    Objectif idéal : création d’emplois / actions pour les jeunes, leur formation, l’emploi, les stages

    Si non respect de la charte : exclusion !

    Valeur des billets : 1, 7, 13, 25, nombres premiers ? / (merci Laurent !)

    TERRITOIRE :

    produits du terroir / bio ET local (pour ce qui est possible compte tenu des producteurs existants / production locale / une monnaie locale qui garantisse le respect de l’environnement, l’origine, les procédés qui favorisent les circuits courts, producteurs – consomateurs, les prestataires locaux /

    multiplication des echanges locaux / prioriser le local et – ou le bio, et sinon le commerce équitable / privilégier la production locale ou chaîne courte

    une monnaie qui valorise les savoirs et savoirs faires locaux / promouvoir et retrouver nos savoirs-faire / valoriser les ressources d’ici et maintenant

    NUAGE DES VALEURS GLOBALES

    compréhension / cohérence / complémentarité / Liberté / Entente / Cohésion /

    #11972 Répondre
    Photo du profil de Vincent Zuanella
    Vincent Zuanella
    Admin bbPress

    bbPress ANTISPAM: Referrer: Réunion du 29/07
    groupe d’Epinal

    compte-rendu

    étaient présents : Christine Papelier, Michel Mertens, Léo Poisson, Sandrine Humbert, Catherine Gerberon, Vincent Zuanella, Alain Prevot et Laurence Grivot, Martin Gillot,

    tout d’abord, souhaitons la bienvenue à Alain et Laurence (qui tient la librairie « le moulin des lettres »), qui viennent de rejoindre notre groupe de réflexion !

    Nous avons donc commencé pour eux par tour de table, les présentations, et une courte explication de ce qu’est une monnaie locale.

    Différentes réflexions en vrac :

    – Nécessité de recréer le monde, inventer localement > plus on mondialise, moins on peut inventer.
    – Favoriser les liens
    – contrer la mondialisation
    – Ne pas vouloir tout faire faire à la monnaie : son essence, c’est le commerce local – ne pas forcément vouloir y mettre l’écologie, le bio, le social… si ça devient fourre-tout, ça va se casser à la figure. >> Mais on finit par conclure que c’est un « outil d’éducation à des valeurs », un levier pour changer beaucoup de choses, que ce qui fait son sens c’est aussi sa valeur éthique, et que c’est nécessaire de l’axer autour de valeurs humaines, sociales et solidaires.

    Rendu de monnaie :
    payé en monnaie locale : rendu en monnaie locale (sauf piècettes)
    payé en euros : rendu en euro

    Lecture des différents essais de chartes :

    Charte de Sandrine Humbert. 14 juillet 2016 :
    monnaie locale et solidaire Vosges (vosgespat’)

    CHARTE
    adhérer à la monnaie locale, c’est s’engager en son âme et conscience sur ces axes :
    LOCALE
    1. Stimuler l’activité économique locale.
    2. favoriser l’économie réelle face à la spéculation. (les entreprises du CAC 40 ne pourront adhérer à cette charte.), ne pas alimenter le circuit financier mondial.
    3. soutenir la production et la consommation locale.
    SOLIDAIRE
    1. refuser TOUTE discrimination, qu’elle soit raciale, sociale, religieuse ou autre.
    2. favoriser la coopération plutôt que la compétition.
    3. favoriser le partage, et les actions solidaires
    ECOLOGIE
    1. réduire au maximum ses déchets, éviter le gaspillage.
    2. prendre en compte la souffrance animale
    3. respecter l’environnement, ne pas polluer.
    CITOYENNETE
    1. se réapproprier nos vies, notre économie.
    2. être au service de l’être humain et de son environement naturel.
    3. favoriser le commerce équitable.

    Charte de Vincent

    Cet établissement, en acceptant la monnaie locale complémentaire et citoyenne des Vosges, s’engage à :

    1 – Respecter les Droits de l’Homme, tels que définis par la Déclaration universelle des droits de l’Homme, et ainsi :
    refuser les discriminations de toute sorte (racisme, misogynie, homophobie, discrimination de religion ou du handicap…)
    respecter la dignité, la vie et la liberté des personnes
    soutenir la solidarité et la fraternité entre les individus et les peuples.
    Admettre pour chacun la liberté d’expression, de religion, de sexualité, de pensée ou d’opinion
    Soutenir la démocratie et l’action citoyenne
    garantir à ses employés le respect de leurs droits (égalité des salaires pour travail égal, rémunérations équitables, liberté de s’affilier à des syndicats…)
    Promouvoir la tolérance, le respect et la paix

    2 – Tendre vers des pratiques les plus respectueuses possible de l’environnement, c’est à dire :
    Réduire le plus possible les déchets, les fournitures jetables, recycler et éviter le gaspillage.
    Économiser l’énergie, favoriser les appareils économes
    Éviter le rejet de produits polluants
    respecter le vivant, minimiser la souffrance animale.
    Favoriser les productions biologiques ou issues d’agriculture raisonnée

    Charte de Léo :

    Considérant qu’une Monnaie Locale Complémentaire et Citoyenne – MLCC – est un outil
    pour mieux organiser notre économie afin que cette dernière retrouve sa vraie fonction (du grec
    « Oïkos : la maison – Nomos : la gestion » – gestion de la maison) en répondant aux besoins de tous
    les êtres humains dans un rapport harmonieux avec leur environnement et en coopérant ensemble en
    créant des cercles vertueux résilients pour que tout simplement s’épanouisse la Vie.

    En intégrant le réseau de la Monnaie Locale Complémentaire Citoyenne et Solidaire des Vosges,
    nous nous engageons donc en notre âme et conscience sur les axes suivants à :

    I – L’ECONOMIE LOCALE – Adopter des comportements économiques de production et de consommation plus cohérents en :

    1. Stimulant l’activité économique locale en privilégiant les circuits courts et en soutenant la
    production et la consommation locale.

    2. Favorisant l’économie réelle face au système financier spéculatif mondial en faisant circuler la
    monnaie plutôt que la garder pour soi et ainsi multiplier les échanges.

    3. En permettant le maintien et la (re)création de filières de production locale dans les domaines
    répondant aux besoins essentiels des habitants.

    II – L’HUMAIN ET LA SOLIDARITE – Faire Société en faisant de la monnaie un bien commun et donc une richesse collective dans le but d’assurer une répartition équitable de cette richesse à chaque habitant en :

    1. Favorisant le partage en développant un réseau de solidarité et d’entraide et donc en favorisant la
    coopération plutôt que la compétition.

    2. Envisageant le bien-être individuel comme indissociable du bien-être collectif.

    3. Refusant TOUTE discrimination, qu’elle soit raciale, sociale, religieuse ou autre et développer les liens en favorisant la convivialité plutôt que l’efficacité.

    III – L’ECOLOGIE ET NOTRE ENVIRONNEMENT – Maintenir et restaurer les équilibres naturels de la Terre et sauvegarder l’évolution de la Vie en :

    1. Prenant conscience que la seule vraie richesse est celle qui nous est offerte gratuitement par la
    Terre et la Nature et que c’est celle-là que notre activité doit valoriser.

    2. Faisant corps avec notre milieu en le considérant comme notre propre maison.

    3. Respectant l’environnement, en veillant notamment à réduire sa pollution, à réduire au maximum

    ses déchets, à éviter le gaspillage en favorisant le recyclage, et à prendre en compte la souffrance

    IV – LA DEMOCRATIE ET LA CITOYENNETE – Nous réapproprier la Démocratie (« Demos : le peuple – Kratos : pouvoir » – le pouvoir du peuple) à travers la structure porteuse

    1. Participant à un mode décisionnel horizontal et sans hiérarchie.

    2. Respectant la parole de tous et l’égalité pour la prise de décision en garantissant une répartition
    équitable de l’information et une transparence totale.

    3. Favorisant le consensus et le consentement en veillant au principe que nul ne doit être contraint
    par la force de faire ce qu’il n’a pas envie de faire.

    ____________Discussion autour de la charte___________________

    Catherine : trouver quelque chose de particulier aux Vosges dans la charte ? (exemple du basque au pays basque) Mettre en avant les atouts vosgiens

    Et aussi : demander aux adhérent de la charte de s’engager en faveur du commerce local (au delà des contraintes inhérentes à la monnaie locale), les échanges interentreprises…

    Michel : un minimum de surveillance, pour que les prestataires aillent vraiment dans le sens de la monnaie locale

    Distinguer monnaie et l’argent : l’idée de spéculation est bannie de la démarche, se battre contre le capitalisme

    Idée de résumer dans la charte les avantages de la monnaie locale (de par son mécanisme), pour des raisons pédagogiques, résumer ses avantages, les expliquer – même si ça va de paire avec son fonctionnement

    On note que pour les commerçants présents à la réunion, la question du fonctionnement de la monnaie, des contraintes techniques etc. est très importante ! Il faudra en parler.

    Prochain ordre du jour (fin octobre) : bilan sur les travaux autour de la charte (création avant cela d’un framapad), critères, modes de gouvernance

    réunion : 9 septembre, 18h30, leo lagrange.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
Répondre à : Charte Ethique et Entreprises Partenaires
Vos informations:




Aller à la barre d’outils