Localisation de la Monnaie Locale et Complémentaire

Localisation de la Monnaie Locale et Complémentaire

Accueil Forums Forum Monnaie Locale Vosges 5 – Territoires Localisation de la Monnaie Locale et Complémentaire

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Photo du profil de LeoP LeoP, il y a 1 an et 3 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #264 Répondre
    Photo du profil de LeoP
    LeoP
    Admin bbPress

    Sujet proposé par Pascal F (Bussang) lors du Forum Ouvert du 15 mai 2016.

    Lire le compte-rendu détaillé : Localisation de la MLC

     

    Tour de Table :

    • Léo P (Epinal) : Au début, réflexion partie autour d’une MLC sur l’agglo d’Epinal, et opposé pour une MLC sur les Vosges, car territoire non homogène (Epinal n’est pas la Plaine, qui n’est pas les Hautes-Vosges, qui ne sont pas la Déodatie, etc… => donc 1 MLC pour chaque bassin de vie vosgien).

      Mais avec le temps, et après réflexion (pas assez de diversité économique sur le bassin d’Epinal, ni pour les autres bassins de vie), finalement, possibilité de créer une Monnaie Locale sur l’ensemble des Vosges si l’on crée des comités de pilotage décentralisés : garantissant aux habitants des divers bassins de vie vosgiens de pouvoir décider eux-mêmes de l’application des fonds dont ils disposent pour l’aménagement + développement de leur bassin.

      => ce qui est différent de créer plusieurs monnaies locales vosgiennes interconnectées

      => car une seule monnaie (donc 1 seul type de billet, et/ou 1 seul type monnaie électro) en circulation sur l’ensemble des Vosges permettra plus facilement de créer des ponts économiques entre les différents bassins de vie (pas besoin de change entre X MLC), tout en garantissant un développement localisé.

    • Florent (Fresse) : La future MLC devrait se concentrer pour commencer sur Epinal, car c’est le plus gros vivier –> et ferait ensuite boule de neige sur l’ensemble du département.
    • Félicie (Remiremont) : idem, car la ville ferrerait le monde rural comme un poisson : Epinal est la plus grande ville des Vosges, or la ville est un milieu citadin, et la MLC permettrait au milieu rural de se raccrocher, car les plus concernés par la MLC sont plutôt les producteurs et elle créera donc des ponts entre ces deux milieux.
    • Vincent Z (Epinal) : Commencer par demander aux MLC qui existent déjà comment ils ont fait.

      On voit actuellement les différents noyaux actifs dans les Vosges (Epinal, Remiremont, Haute-Moselle, un peu Charmes, Neufchâteau)

      => il vaut mieux partir des points forts (Epinal) et que les autres s’y raccrochent.

    • Bruyère (Ventron) : Juste Epinal + sa périphérie = pas assez de producteurs / prestataires.

      Toutefois, bassins de vie différents entre Plaine + Hautes-Vosges

      Notre bassin de vie (Hautes-Vosges du Sud) => pas assez de producteurs/prestataires pour garantir une circulation viable de la MLC des Hautes-Vosges.

      La question se pose alors si on fait 1 MLC commune sur l’ensemble du département ; ou 1 MLC Plaine + 1 MLC Hautes-Vosges + 1 MLC Epinal interchangeables :

      les bassins de vie Epinal, mais surtout Plaine ou Hautes-Vosges = pas assez d’habitants, pas assez de prestataires => donc pas viables

      => la solution 1 MLC commune sur toutes les Vosges pour toucher un maximum d’habitants et de prestataires au niveau départemental.

    • Armelle (Sapois) : Idem Vincent + Bruyère. Connaît pas les Vosges, mais connaît les SELs (Systèmes d’Echanges Locaux) => on voit comment fonctionnent les vosgiens des montagnes par rapport aux services qui leur sont proposés.

      Montagne = 1/2 heure de route pour moindre service

      => Département = trop vaste, de plus déjà trop de concurrence dans les vallées, donc il faut créer des MLC plus localisées.

    • Pascal F (Bussang) : Après avoir vu « Sacré Croissance ! » et « Devise Citoyenne » => je me suis dit : « Il faut le faire ! ».

      Il faut voir plus loin qu’une vallée, car 1 vallée = pas suffisant. Donc il faut inclure Epinal, mais Epinal = limite entre Plaine et Hautes-Vosges => donc, on ne peut pas inclure Epinal sans inclure Plaine (et vis versa) => d’où l’idée d’une MLC sur TOUTES les Vosges.

      @ Armelle : les clients ne vont pas faire X km pour courses : un thillotin ne va pas aller à Neufchâteau pour acheter du bois de chauffage… ça n’aurait aucun sens pour lui, donc pas de risque de « fuites » monétaires concernant les besoins du quotidiens.

      Par contre, les prestataires peuvent, et certains doivent (tout dépend de leur secteur d’activité), être amenés à faire des échanges avec des professionnels (fournisseurs) des différents bassins économiques vosgiens => importance de ne pas limiter la MLC à une localité…

      Idée de numérotation des billets pour traçabilité des échanges (et voir ainsi quel bassin de vie a des « fuites » monétaires et pourquoi).

      Sinon, créer des réseaux de MLC au niveau national avec taux de change à 0 % (ou faible en fonction des éventuels déséquilibres, et combler ainsi les déficits entre les MLC) entre les différentes MLC.

      => garantir un réseau national de monnaies éthiques (hors système bancaire et financier) : à adapter au niveau départemental si on ne fait pas de MLC vosgienne

    Débats :

    • Plusieurs noyaux sur les Vosges ?

      Revendiquer une identité vosgienne à travers la MLC (« tous vosgiens ! ») : on ne peut pas faire juste la moitié des Vosges. Que l’on soit de la Plaine ou des Hautes-Vosges, nous sommes tous vosgiens => 1 MLC pour TOUS les vosgiens

      Primordial : point de vue du prestataire : Comment se fournit-il ?

      MLC = permet de développer un réseau de producteurs. Comment prestataires peuvent utiliser la MLC localement.

      Déodat peut-être trop isolé ?

      Voir réalité de ce qui peut se faire au niveau local

      Déodat trop local ? => MLC pour tout le département. Peut-être qu’un seul habitant-utilisateur de la MLC dans chaque village, mais 1 + 1 + 1 + …

      La MLC Vosges permettrait une mutualisation des moyens, à la fois entre prestataires, mais aussi entre les différents bassins de vie, ainsi qu’une fédération économique et culturelle.

      Comme il y a plusieurs noyaux : ceux qui fonctionnent aident ceux qui ne fonctionnent pas (= les soutiennent)

      De plus, + il y aura d’utilisateurs et de prestataires dans le réseau, + il y aura de cotisations, fonds, euros dans le fonds de garantie, etc pour financer des projets locaux => ouvrir sur toutes les Vosges, permet donc un maximum de personnes d’intégrer le réseau (+ de monde = + de moyens)

    • MLC Transfrontalière ?

      Ouvrir la zone d’utilisation de la MLC Vosges aux frontaliers (habitants des communes Haut-Saônoises, Haute-Marne, Meurthe et Moselle, etc limitrophes au département des Vosges), permettre aux Haut-Saônois (et autres « frontaliers ») + vosgiens d’échanger entre eux (car bassins de vie à cheval sur frontière qui n’est qu’administrative, mais qui ne correspond pas à la réalité de la vie locale).

      => MLC Transfrontalière => inclure/travailler avec institutions/organismes transfrontaliers : Parc Régional Naturel des Ballons des Vosges + Association du Pays des 3 Provinces + autres

      ne pas se limiter aux frontières administratives, car bassins de vie à cheval sur ces frontières.

      => tenir compte de ces spécificités transfrontalières

      Attention toutefois à ne pas étendre à tout un département (aucun sens pour une monnaie locale, car fuite de la monnaie vers d’autres territoires), donc limiter la zone monétaire de la MLC Vosges aux limites municipales des communes limitrophes aux Vosges.

    • Monnaie Fondante (si appliquée) avec vignettes de réactualisation localisées (identification du bassin de vie émetteur) = recettes de fonte pour les comités de pilotage locaux => financement de projets localisés

     

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Localisation de la Monnaie Locale et Complémentaire
Vos informations:




Aller à la barre d’outils