Réduction des Castes Sociales

Réduction des Castes Sociales

Accueil Forums Forum Monnaie Locale Vosges 4 – Solidarité Réduction des Castes Sociales

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  LeoP, il y a 1 an et 5 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #272

    LeoP
    Admin bbPress

    Sujet proposé par Pascal C (Epinal) lors du Forum Ouvert du 15 mai 2016.

    Lire le compte-rendu détaillé : Réduction des Castes Sociales

     

    En introduction, Pascal C indique qu’il a eu l’idée de ce titre de table ronde suite aux remarques de l’une de ses collègues enseignantes à l’Université de Lorraine.

    Pascal C : « Suite à mon choix de ne plus attribuer de notes sanctions à mes étudiants, voici ce que m’a répondu ma collègue : La notation contribue, par son système de sanction positive-négative, à la reproduction des castes sociales et à la fracture entre les individus, au détriment des solidarités et du bien vivre ensemble …

    Dans cette réponse, c’est la notion de « castes sociales » qui m’a interpellée, et que j’ai retenue en proposition de titre pour cet atelier.

    On pourrait aussi étendre la notion de « caste sociale » à celle de « corporatisme ».

    Or, la réduction du corporatisme ne semble possible qu’en rétablissant une équité (justice, égalité en matière d’emploi, de salaire…) entre les individus.

    La question à se poser pourrait être la suivante : Dans quelle mesure les MLC (Monnaies Locales et Complémentaires) pourraient-elles permettre plus d’équité entre les individus ? »

    Les participants tentent d’y répondre en indiquant que les MLC permettraient des échanges plus justes et plus solidaires, dans la mesure où ces échanges se feraient localement.

    Dans le même temps, les MLC ne permettant ni l’accumulation de richesses (thésaurisation), ni la spéculation, elles participeraient donc à la réduction de la fracture sociale.

    Ainsi, on peut imaginer que les MLC pourraient bien permettre plus d’équité entre les individus et moins de corporatisme.


    Il apparaît que l’utilisation des MLC est porteuse de sens dans la mesure où elle bouleverse les règles implicites liées à l’euro (enrichissement, compétition économique poussée à l’extrême …)

    On peut même imaginer une augmentation de l’utilisation des MLC en réaction aux injustices liées à l’euro (cas de la Grèce).

    L’idée de passer de la compétition à la coopération permettant une harmonie sociale est alors évoquée par les participants.

    Deux visions de la compétition sont mises en évidence :

    • Tout d’abord, la compétition sportive, perçue comme positive (valeurs associées : goût de l’effort, dépassement de soi, combativité face aux difficultés dans la vie …).
    • Ensuite, la compétition économique, vue plutôt comme étant négative. En effet, les vainqueurs (classes dirigeantes) dominent les vaincus (citoyens lambda), ce qui entraîne inévitablement une dysharmonie sociale.

    La coopération, quant à elle, est perçue comme positive. Les MLC permettraient de faire rayonner de la coopération et apparaissent comme un moyen d’améliorer en douceur le système capitaliste.

    Le modèle de gouvernance pyramidale propre au système capitaliste est alors évoqué avec comme illustration ; une classe dirigeante entretenant une forme d’esclavage moderne (système dominants-dominés).

    En réponse à ce modèle peu respectueux de l’individu, la gouvernance horizontale caractérise les structures utilisant la coopération.

    La question de la mise en place concrète de cette coopération, grâce aux MLC, dans les diverses couches sociales est alors posée.

    Par exemple, pourra-t-on payer un notaire en MLC ? Le notaire pourrait-il convertir en euros ensuite ? Il semblera nécessaire de fixer des règles, et de ne pas se précipiter ….

    Un travail en amont semble donc nécessaire incluant notamment l’élaboration d’une charte. L’idée de restreindre le placement de l’argent dans une banque éthique (comme La Nef …) est proposée …

    Le caractère éthique, moral … est alors spontanément mis en évidence. Nous proposons de compléter le petit slogan sur la monnaie locale, ainsi : La monnaie locale, c’est vital, légal et moral.

    Etant associées à une charte de valeurs, les MLC peuvent également éviter l’accaparement de biens communs (eau, terre, semences, connaissances …) par des investisseurs (ou corporations …).

    Par voie de conséquence, elles pourraient favoriser la reprise en main des biens communs par les citoyens et donc diminuer l’aspect pyramidal du système actuel (et donc réduire les castes sociales).

    En conclusion et au regard de tous les aspects évoqués au cours de cette table ronde, un travail de fond important est à effectuer avant la mise en place d’une monnaie locale. Il apparaît notamment nécessaire d’envoyer des émissaires observer le lancement de plusieurs MLC.

     

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Aller à la barre d’outils